Asie, Home, Vietnam, Voyage

On mange quoi au Vietnam ? Travel food guide

manger au vietnam - les plats

Piouuuuu je me suis dit que j’allais vous parler directement du Vietnam. Tant pis pour  l’Espagne, Lisbonne et Istanbul, çà attendra, là j’ai trop trop trop envie de vous raconter mes folles aventures au Vietnam. J’en reviens tout juste et j’ai adoré. J’ai tellement aimé que j’ai eu envie de commencer les articles dès la semaine de mon retour (#miracle). Alors quand j’ai réfléchi à comment faire mes articles, comment vous raconter, quoi vous dire j’étais un peu perdue. La seule chose que je savais c’est que je voulais faire un article sur la nourriture. Pourquoi me direz-vous ? Déjà parce que c’est Chéri j’ai rétréci les arbres qui me l’a suggéré à coup de « tu sais quand je prépare un voyage je regarde toujours ce qu’on va y manger, j’aime bien me préparer ». Et aussi parce qu’en fait, dans ma famille, la bouffe c’est sacré. Tellement sacré qu’on a un peu traumatisé l’amie de ma maman qui était avec nous. « quoiii vous avez encore faim?!? » « vous allez vraiment manger tout ça? ». Puis, franchement, quand on mange mal, çà gâche les vacances, n’est ce pas ? (je reste traumatisée de Lisbonne où j’ai mal mangé 2 semaines durant piouuuuuu).

Bouillon aux oeufs - manger au vietnam

Du coup, avec Sylvain on a essayé de faire un max de photos de ce qu’on mangeait. Bon parfois c’était dur car on mourrait de faim et on se jetait sur le plat (#ogre). Sylvain (si vous suivez pas c’est mon grand frère trop la classe qui lance sa chaine Youtube « Chéri j’ai rétréci les arbres » suivez le si vous aimez la nature, les plantes et les bonsaïs, il est carrément doué) a essayé de prendre en photo nos tables juste avant qu’on se jette dessus tel des affamés. Au début je me disais « olalala faut faire des belles photos heiiin je vais les mettre sur le blog ». Puis je me suis détendue du string en me rappelant que les belles photos c’est bien, les bons souvenirs c’est mieux ! Du coup, il y aura un mix de photos faites par un peu tout le monde durant le séjour.

Ah oui j’oubliais, comme je ne suis ni d’origine vietnamienne, ni experte en foodologie, aujourd’hui je vais vous parler de ce que j’ai mangé, pas des plats « typiques », ou de ce qu’il « ne faut pas louper sinon tu vas mourir con » ou autre chose. On a d’ailleurs un peu ri en survolant des blogs à notre retour avec des listes de plats « typiques » qu’on n’a pas croisé une seule fois. Dans notre cas, nous avons fait le nord et le centre du pays mais pas le sud donc forcément on a loupé quelques trucs mais rien de grave.

La bouffe au Vietnam

manger au vietnam - les plats

1. C’est bon ?

OUIIIII ! Vous l’aurez compris, j’aime manger (en même temps ça se voit sur mes fesses ça). En Thaïlande, j’avais bien mangé mais je me suis vite lassée. Et j’avoue que lorsque mon regard a croisé un stand de food mexicaine en plein Chiang Mai (ville du nord de la Thailande) piouuu j’ai foncé histoire de varier un peu. Après c’était quand même méga bon hein ! On avait donc un peu peur de revivre ça au Vietnam. Donc la première règle, c’était de goûter un max de choses différentes pour ne pas se lasser et la deuxième, bah c’était de manger. Je suis restée 3 semaines dans le pays, je ne me suis JAMAIS lassée, je me suis régalée quasiment à chaque fois (on a tous 1 ou 2 ratés bon bah moi c’est le Pho à la banane qui n’a pas été bien noté par mes papilles). La cuisine est assez variée, riche en viande (je pense qu’un végétarien doit préparer un peu sa venue pour repérer les adresses végé car parfois, surtout en montagne, impossible de trouver un plat sans viande), elle est ni trop grasse ni trop salée et toujours bien cuisinée. La base reste clairement le riz et les nouilles (de blé ou de riz) ainsi que la soupe Pho qui est un bouillon classique du pays. Comme souvent en Asie, les desserts ne sont pas dingues et je dirais même que j’en ai moins eu qu’en ThaIlande où je trouvais facilement du riz à la mangue (un riz collant au lait de coco sucré avec des morceaux de banane ou mangue). Du coup, grosse désintoxication au sucre (ça ne fait pas de mal ça). Côté boisson, quand on est amateur de vin, d’alcool ou autre, on est tout de suite un peu malheureux car on ne trouve rien en dehors des bières légères et de l’alcool de riz (après si, comme moi, vous aimez, vous n’en manquerez pas !).

En résumé : je me suis régalée, c’était varié et bien cuisiné.

manger au vietnam - les plats

Pizza à la vietnamienne – streetfood

2. On mange où ? Et comment ?

Manger ne coûte pas cher au Vietnam. Vous allez manger pour 30 000 à 200 000 vnd pour un plat en moyenne. Ce qui donne entre 1 et 7 euros le plat. Comme souvent en Asie, là où on mange le mieux, c’est dans la rue. Autant, en Thaïlande il y a énormément de stands de rue qui sont installés directement sur le trottoir. Au Vietnam, nous avons plutôt croisé des sortes de restaurants modestes entièrement ouverts sur la rue. On y mange sur des tables en plastique pour enfant (histoire vraie). Il faut s’habituer aux mini chaises, tables étrangement basses avec les genoux à hauteur de table (les grands souffrent un peu je l’avoue). Ah oui, les chaises sont en plastique mou alors si vous avez le popotin gourmand attendez vous à faire plier le siège (oui je l’ai vécu, et non je ne suis pas morte de honte, juste de rire). En général c’est une table qui se partage. On commande une quantité de plats qui se retrouvent au centre, chacun a son petit bol et se sert dans chaque plat. J’adore ce concept et j’aimerais tellement que ça se fasse plus en France.

restaurant classique du vietnam

Restaurant classique – Bao Lac – Nord Vietnam

3. Les prix ?

Alors, ici je vous parlerai uniquement de mon expérience. J’étais en voyage en famille, nous étions 6 de tous les âges. Nous n’avons pas cherché à faire les repas les moins chers possible sans pour autant se faire des restaurants chics. Nous avons essayé, au maximum, de manger simplement dans des restaurants où les locaux se rendent plus que dans les enseignes spéciales « touristes plein de sous ». On a eu des ratés comme des réussites. Comme nous avions un guide avec nous il a été plus facile de ne pas se faire rouler (du moins dans le Nord car le guide du centre était naze mais ça j’en parlerai plus tard). En gros, on a mangé pour 1 à 7 euros par personne, boisson comprise.

Qu’est ce que j’ai mangé ?

Le Pho

Pho, le bouillon traditionnel du vietnam

Pho au boeuf

C’est LE plat le plus connu pour un touriste qui déboule au Vietnam. Le pho (se prononce en gros « feu ») est un bouillon avec des légumes et de la viande (souvent du bœuf). C’est un peu notre jambon beurre. Il est très facile d’en trouver et là-bas ils le mangent à toute heure (au petit dej c’est un régal). Alors là clairement on peut en trouver des bons et des mauvais mais en général les mauvais sont juste fades ou la viande est moyenne (ne regardons pas les conditions de conservation de la viande, l’ignorance a du bon parfois). Pour ma part, j’adore ça. Quand il fait très chaud et que l’appétit devient raisonnable (oui dans ma famille le concept de « j’ai pas faim » n’existe pas) le Pho est un bon coup gustatif.

J’ai testé :

– le Pho classique au boeuf, un peu partout
– Le pho au poulet (à noter qu’ils adorent la carcasse, le gras, les tendons… bref on a des morceaux de poulet entier, au début c’est perturbant mais on s’y fait, ou pas).
– Le pho au canard et à la banane. Ca c’est une spécialité de l’hyper Nord du pays. Les avis ont été mitigés, certains ont aimé d’autres non. C’est une histoire de goût.

bouillon de légume vietnam voyage

Bouillon avec un oeuf

Les nouilles sautées

manger au vietman - voyage

Nouilles – riz blanc + omelette + calamars

 

Clairement c’est le plat de base de l’Asie en tout cas en Thailande comme au Vietnam on en a eu quasiment tout le temps. Pour ma part, j’adore les pâtes et j’adore les nouilles. Je crois que j’adore surtout les nouilles sautées. Les légumes sont à peine cuits, les nouilles tendres comme il faut, l’assaisonnement est dingue et quand il y a de la viande dedans c’est trop bon aussi. Le dernier jour, la restauratrice de notre fief de Hoi An a emmené une partie de l’équipe voir comment elle les cuisine. J’attends mon cours pour vous apprendre ça ! (attention je suis une cuisinière moyenne hein). En général c’est le plat le moins cher de la carte il tourne entre 35 000 et 95 000 vnd  soit 1,2 à 3,4 euros.

Le riz

nourriture-vietnam-ohetpuis8

Le riz en accompagnement de tous les plats

Ah oui le riz c’est la base. Là-bas on le mange blanc, légèrement collant parfois gluant mais c’est plus rare. Il accompagne toutes les tables, quelque soit le plat que vous aurez choisi, il y a de forte chance pour qu’on vous apporte un plat de riz. Sauf dans les restaurants touristiques ou il faudra le commander et le payer (le classique des zones à touristes). Ça ne coûte rien du tout ( 20 000 à 40 000 vnd soit 0,70 à 1,40 euros le grand plat de riz).

Petite astuce pour ne pas trop galérer : si vous ne vous sentez pas de vous la jouer bol collé à votre bouche quand vous mangez du riz, évitez de lui mettre de la sauce ça le rend impossible à prendre avec des baguettes et coucou la galère. Après, n’ayez pas honte de caler votre bol sur le bord de la bouche, tout le monde le fait.

Les nems

nem le plat traditionnel du vietnam

Piouuuu le classique qui me fait encore saliver ! Ahhhh comment je me suis régalée ! Il est partout, tout le temps et c’est trop bien. Que ça soit au petit dej, au déjeuner ou au diner, vous en trouverez tout le temps. Il est classique, comme on le connait en France mais version « trop bien cuisiné de folie ». En général il y a de la viande de boeuf, canard ou poulet. Les nems au canard sont totalement délicieux. Nous les avons vu sous la forme classique dans une feuille de riz mais aussi avec des sortes de cheveux d’ange en guise de feuille de riz. Enfin, LA decouverte du pays a été des espèces de nems fait à base de viande porc roulé dans une feuille. Je n’ai pas retenu le nom mais le goût oui et c’était beaucoup trop bon ! Globalement nous n’avions pas toujours le nom car beaucoup de cartes sont en anglais ou alors ce sont de simples photos du coup je suis une mauvaise élève qui revient sans les noms des plats.

La viande

Manger de la viande au vietnam voyage

On trouve principalement du boeuf, du poulet et du porc. Ils mangent tout ce qui constitue la bête donc ne soyez pas surpris de trouver des pattes, des becs de canard ou carrément de la crête de coq. Nous avions un membre du groupe plus aventureux que les autres, il a tout testé : le bec de canard, la langue de canard, la crête de coq, les pattes de poulet… Pour moi c’était un peu trop. En général la viande est présentée coupée au couteau donc avec les os, la peau, le gras… il faut trier si on ne mange que la chair. Dans le nord du pays on a vu la manière dont était conservée la viande (sur une planche en bois en pleine rue) ça refroidi un peu mais la plupart des plats sont bouillis donc les risques d’être malade plutôt faible. Personne n’a été malade à cause de la nourriture (pour ma part je suis fragile à cause d’intolérances alimentaires qui me bousillent l’estomac et les intestins depuis des années et rien à déclarer côté food). Le bœuf est souvent la viande la plus fade car elle est bouillie ce qui lui enlève toute saveur. Le porc est souvent meilleur car cuit au wok c’est un délice. Nous avons aussi goûté du cheval ou de la chèvre.

On a testé :

– La viande bouillie dans les Pho (assez fade).

chevre grillé plat vietnamien voyage

Chèvre grillé – Baie d’Halong terrestre

chevre grillé plat vietnamien voyage

Nem de chèvre

– La chèvre grillée que l’on roule, soi-même, dans une feuille de riz avec de l’ananas et du riz. Pouaaaa que c’était trop bon.

– Le porc sauté, un classique dans le nord du pays, souvent servi avec des épinard à l’ail, miam !

canard la viande du vietnam voyage

Canard grillé avec Ou et Mario

– Le canard sauté, une spécialité de l’hyper nord du pays, un délice !

Le poisson et les crustacés

manger au vietnam crustacé poisson voyage

Une autre spécialité du pays est clairement la nourriture tout droit venue de la mer. Que ça soit à Hanoi ou dans le centre, on a mangé du poisson grillé, des crevettes et beaucoup de calamars. J’ai découvert le calamar sous toute ses formes et je suis devenue fan. Les crevettes sont le plat classique rassurant quand on a peur de se lancer dans des plats inconnus. On peut aussi trouver des coquillages, des huîtres et toutes choses parfois non identifiées. Nous n’avons eu aucuns souci de fraîcheur (bien sûr on a évité le poisson en pleine montagne par exemple). A Hanoi nous avons fait notre premier repas à base de coquillages en tout genre. Ça nous a coûté ultra cher (2 000 000 pour 6 soit 73 euros, on a clairement eu le tarif touriste mais c’était trop bon). Ensuite, c’est dans le centre du pays que l’on a mangé, surtout à Hoi an qui est en bord de mer. Nous craquions le plus souvent pour des coquillages ou des calamars (frits ou fourrés et cuits à la vapeur). Ils sont souvent cuisinés en sauce (en Thailande il y a carrément moins de plats en sauce ce qui me manquait beaucoup) avec des légumes comme du chou et beaucoup de piment (pensez à demander sans piment car c’est supra fort).

Calamar cuit à la vapeur - Hoi An - centre Vietnam

Calamar cuit à la vapeur – Hoi An – centre Vietnam

Calamar en sauce - Hoi An - centre Vietnam

Calamar en sauce – Hoi An – centre Vietnam

Les plats qui ont retenu mon attention

La fondue vietnamienne / Lau viet nam

lau viet nam fondue vietnamienne voyage

Je voulais absolument en goûter une. J’en avais entendu parlé en France et il était hors de question de revenir sans y avoir goûté. Dans l’hyper Nord du pays elle est souvent faite avec de la viande de cheval (je ne suis pas fan fan du tout). J’ai juste goûté en passant devant un stand. Notre guide du Nord était génial, il s’arrêtait devant n’importe quel stand et prenait un morceau juste pour nous faire goûter et tout le monde trouvait ça normal. Bon, je suis tombée sur un morceau gluant plein de nerfs que je n’ai pas apprécié maiiiis je ne me suis pas avouée vaincu. C’est dans la baie d’Halong terrestre, à l’hôtel Chez Loan qui a réputation d’avoir une très bonne cuisine, que je me suis lancée. Nous étions 4 à tester (c’est un plat qui se prend à plusieurs). C’est un énorme bouillon (délicieux) qui arrive au centre de la table avec à côté de la viande (poulet, porc, boeuf) et poissons/crustacés ainsi que des légumes (choux, champignon et épinard). On cuit ça dans le bouillon avec des nouilles de riz et on verse le tout dans un bol avec un peu de bouillon. C’est trop bon et peu calorique (si jamais vous faites attention hein).

Banh beo (spécialité de Hue – Hoi An)

ban beo hue plat vietnam voyage

Alors, ce truc, j’avoue ne pas avoir trop aimé, par contre les autres ont plutôt apprécié. Un soir, affamés, on s’arrête dans ce qui semble être un restaurant (mais on n’est jamais sûr puisqu’ils vivent dedans). On demande si on peut manger, on nous dit oui du coup, on s’assoit sur  (à)l’une des deux tables. On nous dit un machin chose qu’on ne comprend pas, on dit oui et 3 minutes plus tard (ah oui le service est ultra rapide au Vietnam) on nous apporte des petites coupelles plates avec une galette de riz cuite et une sauce orange à base de crevette et purée de haricot mongo. J’étais perplexe mais je me suis lancée, sans la sauce c’est assez fade mais avec, çà devient meilleur (par contre elle est ultra épicée). Ce n’est pas mon meilleur souvenir mais les garçons ont tous aimé.

Les brochettes de viandes

manger des brochettes au vietnam

Stand de rue

On en trouve surtout en ville. On a essentiellement des brochettes de poulet et de boeuf mais aussi de crustacé. Attention, les crevettes sont reconstitué (surimi). Elles sont souvent cuisiné avec du chou ou des champignons. C’est le plat hyper économique que l’on trouvera dans la rue.

manger des brochettes au vietnam

Et le sucré dans tout ca ?

dessert sucrée Vietnam - voyage

Bon alors, ce n’est pas un pays à pâtisserie (la déprime totale pour ma mère et moi). Mais on a quand même trouvé des trucs hein ! Déjà, à Hanoi ils ont tous pris des yaourts qui sont mélangés à de la gelée sucrée avec du tapioca (je suis intolérante au lactose donc j’ai regardé de loin avec envie). Dans le centre, on a trouvé un truc que l’on a baptisé « boulgi boulga » c’est un verre dans lequel on vient mettre plein de trucs qui sont des fruits, de la gelée, du tapioca, de la crème de lait ou de taro et beaucoup de trucs impossibles à identifier. Ce n’est pas ragoûtant mais plutôt bon ! J’ai réussi à en faire faire sans trop de trace de lactose (un miracle pour moi).
Et enfin, côté boisson comme je le disais plus haut c’est de l’eau (toujours prendre des bouteilles qui ont été scellées car il y a un risque d’intoxication et de cochonnerie en tout genre si on prend l’eau du robinet). Les glaçons sont très très souvent faits à base d’eau minérale mais au moindre doute, éviter de demander des glaçons dans votre verre. Côté bière, c’est de la bière légère (je n’en bois pas mais j’étais avec une équipe chti habituée aux bonnes bières belges du coup ils étaient un peu malheureux). Ils ont énormément de soda (coca, pepsi, 7up, sprit…) qui est plus sucré qu’en France (mais alors vraiment plus). Ensuite, absolument tout le temps et partout on vous proposera de l’alcool de riz ou de maïs et attention on le boit, cul sec, devant l’hôte sinon il ne vous lâche pas (et on finit par en boire 15 d’affilés et ne plus marcher droit… çà aussi je vous raconterai). Enfin, LA boisson locale c’est le thé vert. Je suis une grande buveuse de thé et surtout du thé vert. Là-bas il est très fort ce qui est rude quand on n’aime pas ça. Il y a TOUJOURS une théière avec des verres qui traînent. On vous en servira un verre et le remplira dès qu’il est vide (laissez-le plein si vous n’en voulez pas). En général c’est gratuit et c’est une boisson safe puisque l’eau est bouillie. On pourra aussi vous servir de l’eau en carafe chaude (elle a été bouillie pour être buvable). Vous trouverez aussi des coktails dans les zones touristiques qui sont chers (au moins 3 ou 4 euros) mais çà fait du bien quand même (non mais oui on peut assumer hein).

cuisine : méduse au piment vietnam

Méduse au piment – j’avoue je n’y ai pas gouté !

Voilaaaaaa j’ai fait le tour de ce que j’ai mangé durant mes 3 semaines au Vietnam. Je me suis régalée et j’ai hâte d’y retourner pour goûter encore plus de choses ! Et vous, quel est votre plat préféré ou celui qui vous fait le plus envie ?