Asie, Home, Voyage

Visiter Bangkok en 2 jours – Logement et astuces

Fleuve Chao Praya à bangkok, thailande

En janvier dernier, le 16 très exactement, j’ai pris un avion direction Bangkok, capitale de la Thailande. Quatre ans que j’attendais ce voyage. Je suis partie avec mon frère, ma sœur et leurs copains.  On a réservé nos billets quasiment 1 an à l’avance et on n’a rien préparé… Oui, je sais. C’est une erreur que je ne recommencerai clairement pas. On m’avait dit qu’en Thailande tout est simple, tout est fluide et qu’on te guidera toujours. Une belle erreur. En attendant d’y retourner, en octobre prochain, j’ai quand même déjà quelques aventures à vous raconter, quelques logements à vous conseiller et quelques endroits à vous présenter. Aujourd’hui, on commence avec Bangkok.

Wat pho, temple bangkok

Bangkok en quelques mots

La capitale de Thailande s’étend sur 1500 km, bouillonne jour et nuit comme la plupart des grandes villes asiatiques. La ville est traversée par le fleuve Chao Praya et vous pourrez y emprunter les bateaux-bus pour circuler dans cette ville tentaculaire. Le climat est tropical avec une température moyenne de 28°, il faut reconnaitre que l’air est assez étouffant. La ville est grande et les quartiers nombreux, le centre est réparti en 7 grands quartiers qui ont tous quelque chose à vous montrer. Il n’est pas forcément simple de se repérer dans cette grande ville, mais les moyens de transports sont nombreux : taxi, bus, tuk-tuk, bateau bus, métro aérien ou encore scooter. L’aéroport principal de Thailande, Suvarnabhumi Airport (c’est par celui-ci que vous arrivez si vous venez d’Europe) se trouve à environ 35 km de Bangkok et l’ancien aéroport, Don Mueang Airport, qui sert principalement aux vols internes ou vers les autres pays d’Asie, se trouve à environ 30 km de Bangkok.

Astuces visiter bangkok, thailande

Mon arrivée à Bangkok

 

Après un premier vol d’1h en direction de la Suisse, puis un second vol de 12h pour Bangkok, nous sommes arrivés aux alentours de 10h, heure locale à Bangkok. Nous étions peu fatigués, nous avons tous réussi à dormir dans l’avion, le vol de nuit reste mon préféré pour les longs vols comme celui-ci. Nous étions 5, un peu paumés, premier voyage en Asie pour 4 d’entre nous et nous nous sommes dirigés vers le moyen de transport le plus simple pour rejoindre notre hôtel : le taxi.

Astuces visiter bangkok, thailande

Quand vous êtes nombreux, cette option reste intéressante. Notre hôtel se situant loin des stations de métro, nous aurions dû prendre un taxi une fois arrivés dans la ville. Bien que nous avions tous lu qu’il fallait imposer le « taxi meters » (compteur), nous avons accepté le prix annoncé par le chauffeur avant le départ. Fatigués et un peu chamboulés par notre arrivée, nous n’avions pas encore la force de négocier. Cela nous a coûté 700 bath (soit environ 19 euros) pour 5. Si vous demandez le compteur, la course vous coûtera moins cher malgré ce que vous diront tous les chauffeurs. La seule chose à savoir est qu’avec le compteur, c’est vous qui payez les « péages ». Si mes souvenirs sont bons, il y en a un à 25 baths puis un second à 50 bath. Pour prendre un taxi, il faut se rendre à l’étage des taxis, faire la queue aux machines pour réserver un ticket de taxi (uniquement un numéro). Il y a une file spéciale pour les gros véhicules (notre choix comme nous étions 5). Une fois votre numéro, il suffit de vous rendre devant la place qui porte le numéro et le taxi arrive quasiment instantanément.

IMG_7125

Le trajet a duré un peu moins d’1h dans un trafic dense, mais sans bouchon (youhou). Le chauffeur était sympathique, mais pas trop (comme la plupart des chauffeurs taxi dans le monde). Il nous a appris les premiers mots pour communiquer (bonjour/merci/au revoir), puis nous a parlé du roi car nous étions tous surpris de voir autant de photos de lui (il est PARTOUT). Le taxi nous a déposé devant l’hôtel, enfin celui d’à côté donc après une fausse joie (il était un peu trop beau pour notre budget), on a trouvé le bon hôtel qui était caché juste à côté.

IMG_7032

Nous avions réservé 3 semaines avant le départ, via internet, au Lamphu House de Bangkok. Cet hôtel nous a été recommandé par des amis de mon frère et on ne regrette pas notre choix. Le rapport qualité/prix est très bien pour la ville. Nous avons apprécié son emplacement, l’accueil, les chambres et le calme. L’hôtel se trouve sur l’une des rues les plus appréciées des touristes, ce qui nous faisait peur, mais il est suffisamment en retrait pour être calme. L’avantage était que nous avions tout ce qu’il fallait pour manger et se balader le soir sans pour autant courir dans les bus ou  les taxis. L’hôtel se trouve sur Chakkrapong Road dans le nord de la ville juste à côté du fleuve. Il existe plusieurs types de chambre, double ou triple, avec ventilateur ou air conditionné, salle de bain privée ou collective. J’ai testé la chambre triple, puis la double avec et sans salle de bain et avec et sans clim. Je n’ai pas eu de souci à partager ma salle de bain, il n’y avait jamais la queue malgré l’hôtel complet, tout était propre. Côté clim, je ne m’en suis pas servie, je l’évite au maximum, ça me rend malade. J’y suis allée en janvier, puis début février (mon dernier jour sur place) et il commençait à peine à vraiment faire chaud (plus de 35 degrés). C’était, pour moi, totalement supportable. Les prix sont assez corrects pour la ville, il faut compter entre 400 et 900 bath la nuit suivant les différentes options et la période.

Couturier à bangkok

Comment aller de l’aéroport à Bangkok

En taxi : compter entre 500 et 800 bath environ si vous négociez avant le départ, moins si vous utilisez le compteur. (je ne sais pas exactement, je ne l’ai jamais fait pour ce trajet). Il ne faut pas avoir peur d’imposer le compteur même s’ils vous disent que ce n’est pas intéressant. Les taxis se prennent à l’étage « taxi » et il faut prendre un ticket avant de se rendre devant les voitures.

Le plus simple

En train : avec le Airport Rail Link. Le train vous amène à la station Phaya Thai et vous permet de faire la correspondance avec le métro de la ville. Le trajet dure 30 minutes et vous coûtera 45 bath. Attention, préparez la suite de votre itinéraire si votre hôtel ne se situe pas sur la ligne de train.

Le plus économique

bar bangkok

Où loger à Bangkok

A ce jour, je n’ai testé que l’hôtel Lamphu House que je vous recommande. Des amis ont testé des Airbnb et en sont contents. Je n’avais pas pensé à cette option et je testerai sans doute lors de mon séjour d’octobre.

Hôtel Lamphu House Bangkok
75-77 Soi Rambrutri Chakkrapong Rd, Chanasongkram, Phranakorn, Bangkok Thailand 10200

(astuce prenez le numéro de téléphone et faites une capture écran de l’adresse écrite en Thailandais car le chauffeur risque de se tromper, le nôtre a appelé l’hôtel avant de partir pour être bien sûr de l’adresse)

Mon avis sur l’hôtel : ici, pas de grand luxe, c’est un hôtel où l’on dort, les lits sont confortables, nous avons eu du calme durant nos 3 nuits passées là-bas, les salles de bains sont propres, l’accueil toujours agréable. Il faut prévoir une caution de 500 bath pour la chambre, mais pensez à prendre un billet de 20 euros, ils acceptent la caution en euros. Je vous conseille de réserver au moins 1 mois avant votre départ si vous partez en pleine période touristique. L’hôtel se trouve dans une rue bruyante, mais est suffisamment en retrait pour ne pas subir le bruit. L’avantage est qu’il y a de quoi manger juste à côté, mais il y a énormément de touristes.

Fleuve prao phaya, Bangkok

Deux jours de visites dans Bangkok

 

Nous sommes arrivés vers 12h à l’hôtel. Nous avons mangé sur un étal dans la rue d’à côté. Définitivement, c’est dans la rue que j’ai le mieux mangé durant la totalité de mon séjour. Nous avons ensuite choisi de visiter la ville et sommes partis à pied en direction du centre sans trop savoir où nous allions. Nous avions envie de prendre la température de la ville et découvrir ce nouveau pays que l’on ne connaissait pas du tout. Armés de mon Cartoville Bangkok (guide que je vous recommande vivement, quand vous visitez des villes), nous avons marché en direction du Grand Palais, nous l’avons longé et découvert les milliers de Thaïlandais, vêtus de noir, qui faisaient la queue, calmement (pourtant elle était immense) pour aller se recueillir. Nous étions arrivés durant les derniers jours de deuil national suite à la mort du roi en octobre dernier. Curieux, mais sans 3g pour aller faire quelques recherches sur notre téléphone, nous avons continué notre chemin en direction du fleuve. Nous sommes tombés sur l’un des nombreux marchés aux amulettes (étrange, mais à voir absolument). Puis nous sommes rentrés. Nous avions envie de prendre un tuk-tuk, mais dur dur de négocier autre chose que les lieux touristiques. C’est armés de nos pieds que nous avons fait le chemin inverse pour aller manger dans le quartier de l’hôtel. Le soir, nous avons testé les fameux massages de pieds en pleine rue. Je suis tombée sur une masseuse « tonique » et j’avoue ne pas m’être senti à l’aise à me faire masser devant tous les passants. Au moins, j’ai testé. Nous avons ensuite fait le tour du quartier pour manger, boire un cocktail avant d’aller dormir après notre longueeee journée (décalage horaire bonjour).

marché aux fleurs bangkok

Le lendemain, nous sommes partis en direction du marché aux fleurs. Nous avons pris le bateau-bus, excellent moyen pour bouger dans la ville rapidement. C’est amusant à faire car le bateau est utilisé autant par les touristes que les locaux, hyper économique, car le trajet coûte 15 bath (0,40 euros) et agréable, car on profite de l’air du fleuve. Nous nous sommes trompé d’arrêt et sommes descendu trop tôt. Un peu perplexe au début, cela nous a permis de découvrir un quartier bien plus authentique que le nôtre. Nous avons fini par trouver un marché aux fleurs, impossible de dire si c’était celui que nous cherchions, car il n’y avait pas énormément de touristes, mais l’aventure reste amusante. Nous sommes ensuite partis en direction du quartier Phahurat (quartier Indien), car je voulais absolument aller voir les magasins de tissus (on ne me refait pas). Le quartier Indien se trouve à côté du quartier Chinois dans le centre de la ville. C’est à pied que nous nous sommes déplacés, un peu fatigués par la chaleur, mais c’est plus agréable pour découvrir une ville. Nous avons mangé au pied du Thalat Phahurat, le centre commercial tissu. J’en parle plus en détail dans mon article sur le shopping tissu à Bangkok sur Couture Débutant. Après une session shopping, on tente d’aller au Grand Palace en tuk-tuk. Sacrée aventure, ils roulent comme des dingues entre les voitures. Ils nous ont mal compris et nous ont emmenés à l’hôtel Grand Palace au lieu du palais royal… Heureusement que Max parle bien anglais et connait déjà l’Asie. Ça a été compliqué, mais on a réussi à y aller. Ils nous ont largués devant le palais et, manque de chance, il venait de fermer. Il faut savoir qu’en Thaïlande, la vie s’arrête très tôt ! Nous nous sommes rabattus sur le plus grand Bouddha couchée de Thailande, Wat Pho (wat = temple), juste à côté. L’entrée coûte 100 bath (2,75 euros) et comprend une bouteille d’eau (owiiii). Le Bouddha est enfermé par un bâtiment plein de colonnes pour le protéger. Le temple est assez joli et reste agréable à visiter. N’oubliez pas qu’il est demandé de couvrir genoux et épaules pour entrer dans les temples. Même s’ils ont toujours un paréo à vous prêter pour vous couvrir, il est mieux anticiper par respect pour les Thaïlandais. Après ça, nous avons acheté quelques brochettes (miiiam) sur le chemin et avons repris le bateau bus en direction de l’hôtel pour aller s’écraser de fatigue dans nos lits.

tuk tuk bangkok thailande

Se déplacer dans la ville

 

Taxi : il y en a partout, mais ça reste assez cher
Tuk-tuk : un moyen de transport spécial touriste, c’est original mais cher. De plus, ils vous emmènent surtout dans des lieux très touristiques.
Le bateau-bus : mon petit chouchou, il y a pas mal d’arrêts et vous permet de traverser la ville rapidement pour presque rien (15 bath le trajet).
Les bus : ils sont peu utilisés par les touristes, d’ailleurs les chauffeurs sont surpris de vous voir entrer dedans. Ce n’est pas cher, mais j’avoue ne pas avoir utilisé ce moyen de transport. Une de mes amies l’a fait et, même si les trajets sont parfois longs, c’est sympa de vivre à la thailandaise.
Vos pieds : je suis une marcheuse, vous le savez sans doute, mais je vous conseille de vous perdre un peu dans la ville pour mieux la découvrir.

Que faire à Bangkok

Il y a énormément de choses à faire, j’en ai fait 1/100e, je pense. Idéalement je vous conseille de préparer votre programme pour optimiser votre temps et votre énergie. Il existe pas mal de blogs et guides pour vous aider. Nous avions le Cartoville Bangkok et j’ai adoré. Il a de grandes cartes qui se déplient par quartier ce qui est pratique quand on est perdu. Il y a les temples, les marchés, les restaurants et d’autres choses à voir dans chaque quartier, ce qui vous permet d’avoir une vue d’ensemble sur la ville. Et le Cartoville vous parle aussi des temples très visités et ceux qui le sont moins, ce qui vous permet d’échapper un peu à la vague de touristes.

J’ai aimé à bangkok

Wat pho, temple Bangkok thailande

 

Wat Pho

Ce temple fait partie des plus célèbres, mais reste sympa à visiter. L’entrée est assez chère pour le pays, mais totalement abordable pour nos budgets d’occidentaux (100 bath). Allez-y en tout début ou fin de journée, la lumière est jolie et le monde commence à disparaitre (ou apparaitre si vous y allez le matin). magasin tissu bangkok, quartier indien Phahurat

Le quartier Phahurat

Il n’est pas forcément le premier endroit auquel on pense à Bangkok et pourtant j’ai adoré l’ambiance entre Inde et Thaïlande. Les amateurs de tissus seront heureux là-bas, car il y en a plein les marchés. On peut y manger pour pas grand chose et c’est délicieux. Je vous conseille de vous rendre autour du Thalat Phahurat et de vous perdre dans toutes les petites allées. Il existe un super temple que je n’ai pas encore fait en plein centre du quartier : Gurdwara Siri Guru Singh Sabah.

china town, bangkok

China Town

Je l’ai fait un dimanche. A Sampeng Lane, il y avait un monde incroyable, pire que la braderie de Lille (c’est dire). Mais l’ambiance est assez amusante, ça crie dans tous les sens, il y a énormément de marchands qui vendent des objets kawaii à la japonaise pour rien du tout ( l’ex weeaboo, que je suis, était folle même si elle ne consomme plus en masse maintenant). C’est top pour y faire son shopping en fin de séjour et dépenser ses derniers bath.

Et pour découvrir tout ça avec quelques astuces en plus, je vous propose de découvrir le vlog sur mon arrivée à Bangkok et mes deux jours sur place

J’ai passé peu de temps à Bangkok et je compte bien y retourner en octobre pour mieux découvrir la ville. Mon dernier conseil, si vous n’êtes pas un grand fan de ville, n’y passez pas plus de 2 jours. La ville peut vite être fatigante. C’est sympa de la visiter, mais y passer trop de temps peu vous en dégoûter. Nous avions prévu 2 jours à l’arrivée, puis 1 jour au départ et c’est plutôt bien comme format.

Et vous, quel endroit préférez-vous à Bangkok ?