Home, Quotidien, Vie de freelance

Une journée de blogueuse sur Maison & Objet

Maison et Objet hall 5

Happy mercredi,

Alors, Maison et Objet, vous commencez à bien connaitre. Surtout si vous lisez beaucoup de blogs. On est nombreux à en parler. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est le salon je vous explique tout dans une vidéo qui date de la session de septembre 2015. Je suis allée demander à quelques créateurs à quoi sert le salon pour eux. Cette année j’y suis allée pendant 3 jours. Motivation extrême pour faire les 2h de transport hebdomadaire. Et quand, le dernier jour, les taxis s’en mêlent on se retrouve avec quasiment 3h de transport pour y aller. Mais, avec Vanessa Pouzet, on était surmotivées. Cette année, j’avais encore envie de vous parler du salon car je l’adore. A l’époque où j’étais étudiante, je rêvais d’y aller alors maintenant je m’éclate deux fois par an ! Mais la question du jour : mais pourquoi je vais à Maison et Objet ? Je suis styliste de formation, aujourd’hui je travaille en indépendante autour de mon blog Couture Débutant. Je ne vous parle pas énormément de décoration même si ça m’arrive tout de même, je ne suis pas une acheteuse en quête de nouveaux produits pour ma boutique… En réalité, il y a BEAUCOUP de raisons qui me poussent à y aller comme le bonheur des yeux par exemple. Et je me suis dit que ça serait sympa de vous emmener dans une journée type de blogueuse sur Maison et Objet. J’aurais pu vous partager mes coups de cœur mais je l’ai fait en direct sur mes deux comptes Instagram Oh et Puis et Couture Débutant.

Ma journée de blogueuse sur Maison & Objet

Maisonobjet162

Première étape le transport

Le salon est tellement énorme qu’il ne peut être accueilli directement sur Paris. On se retrouve donc dans le Parc des Expositions de Villepinte. Il faut se trouver un peu de motivation pour faire 1h de RER avec une quantité incroyable d’autres personnes qui se rendent sur le salon. Lorsqu’on se retrouve gare du Nord, pas besoin de chercher le numéro du quai. Il suffit de suivre la file géante de personnes un bagde à la main et une valise dans l’autre. Après avoir joué des coudes pour réussir à s’assoir, hop c’est parti (c’est bon je suis devenue parisienne, ma place assise avant tout le reste).

Deuxième étape : L’autorisation photo

Le salon est réservé aux professionnels. Le but est de présenter les nouvelles collections en avant première aux acheteurs. C’est donc assez logique de voir que les photos ne sont pas autorisées. Mais il y a une petite exception pour le monde de la presse. Et même si le débat fait rage entre les journalistes et les blogueurs, oui, nous aussi on a le droit de passer par l’espace presse. Donc une fois sur le salon, je file demander mon autorisation pour faire des photos. Après un coucou à Marc le responsable des « influenceurs » (et même que bientôt son métier n’aura plus de secret pour vous) et une petite présentation des nouveautés du salon hop je file sur le salon.

Maisonobjet166

Troisième étape : le bonheur

Une fois sur le salon c’est un peu Disneyland. Il y a 8 halls pleins à craquer de stands un peu dingues. La première fois qu’on arrive sur le salon en général on avance les yeux écarquillés et on finit par se perdre complètement (je ne parle absolument pas d’Angélique et Vanessa bien sûr). Comme chaque année, je commence par le hall 6 qui regroupe le Fashion et le Kids. Pour moi c’est un peu comme aller à Disney et foncer faire Aerosmith. Je m’en fous, je veux commencer par cette attraction quoi qu’il arrive ! Ce sont mes deux univers préférés. C’est ici que se regroupe la partie la plus textile et accessoires et donc celle qui me parle le plus. A force de faire le salon, je reconnais pas mal de marques et créateurs. C’est l’occasion de découvrir les nouvelles collections et savoir comment se portent les marques. C’est ce que j’aime le plus avec ce salon : on a l’occasion de discuter directement avec les créateurs. Cette année, je suis tombée sur le stand de Jule et Lily. La marque n’est pas une découverte pour moi car je l’adore depuis quelques années. Par contre, c’était l’occasion de rencontrer les adorables créateurs de la marque et de découvrir la prochaine collection de bijoux. Alors je ne peux pas encore vous en parler mais…elle va être GÉNIALE ! Dans ce hall, j’ai eu l’occasion de faire un coucou aux créateurs de Kerzon dont je parlais dans la vidéo justement. Le packaging de leurs bougies est toujours aussi dingue et cette année ils sortent les parfums liquides. Plus d’excuse pour ne pas avoir un intérieur et des valises qui sentent bon ! J’ai fait plein de petites découvertes coup de cœur que j’ai partagées tout au long du salon sur mes Instagram (Oh et Puis et Couture Débutant). En tant que blogueuse, c’est une occasion de découvrir des marques, des concepts ou des produits qu’on ne connait pas encore et dont on aura peut être envie de parler sur le blog. Le plus, quand on fait ce salon, est qu’on sort enfin du virtuel. On rencontre enfin des personnes avec qui on discute depuis quelques temps par e-mails et on découvre autrement l’univers d’une marque grâce à son créateur ou représentant. Quand on tient un blog, on a envie de toujours partager de nouvelles choses mais assis derrière un bureau on n’a pas toujours le temps de faire des découvertes incroyables. Le salon permet de faire un maximum de trouvailles en peu de temps. Tout au long de la journée, on arpente les allées du salon. Il y a ceux qui marchent au coup de cœur et qui vont là où les yeux les emmènent (poke les copines) et les relous comme moi qui ne veulent rien louper et qui organisent la journée : « on fait toutes les allées pour ne rien louper » « noooon on ira après… on ne change pas d’allée sinon on va se perdreeeee » « ok, pause, puis on change de hall ». Je suis presque un tyran, d’ailleurs ce n’est pas rare que je finisse mon tour seule. Quand j’ai un coup de cœur pour un produit, je suis capable de rester 30 minutes à discuter avec le créateur. Je trouve ça génial de découvrir la marque au travers de celui qui l’a créée et non des médias qui résument l’histoire.Maisonobjet1610

Donc après avoir fait CHAQUE stand du hall 6, je retrouve les copains et direction le hall 7. C’est un peu le château de Disney pour les fanas de mobilier et décoration. On regarde avec de grands yeux, on veut tout acheter mais on peut rien s’offrir. C’est le hall Now Design à vivre, en gros les éditeurs de meubles tendances et sublimes. Pour moi c’est un peu la pépinière du mobilier. Le seul souci, c’est qu’après avoir fait toutes les allées (oui je reste intransigeante sur la manière de faire le salon c’est d’ailleurs pour ça que j’y vais 3 jours d’affilée) j’ai envie de pleurer (bon ok j’exagère un peu). Dans ce hall tout est beau, pratique, moderne… Je veux tout mais rien ne rentre dans mon cagibi d’appartement. Même si j’ai repéré la grande bulle de Nua chez Red Edition qui serait PARFAITE(et qui rentre) en maison pour ma Princesse de chat exigeante(tout le monde a compris que je parle de Princesse DD bien sûr). Ce hall, c’est le bonheur des yeux pour moi. Et quand je le fais avec Audrey de Odettie.com c’est aussi un peu un musée. A chaque stand elle me fait « hannn c’est truc machin, attends je te raconte l’histoire ». C’est une vraie passionnée de décoration (ça tombe bien c’est aussi son job). Du coup elle devient le guide du hall 7. Cette année, le thème du salon était Wild (ça va même moi j’arrive à le traduire en français ouf). Je suis donc passée par l’installation à l’entrée du hall ( ah que coucou j’ai bien fait mes devoirs cette fois Marc). Je vous aurais bien fait quelques photos pour vous présenter l’inspiration Wild du salon maiiiis je dois dire que la lumière de l’expo n’était pas Instagrammable (tsssss). J’ai quand même eu un petit coup de cœur/frayeur pour les chaussures en semelles de dents qui m’ont bien fait rire (même si je me suis imaginée marcher avec et sentir les dents craquer sous le pied à chaque pas) (et de rien pour la scène affreuse que je viens de vous mettre dans la tête). Après ce hall, petite pause nourrissante et tentative de récupération des jambes. Ça fait déjà 4h qu’on marche sans s’arrêter (je vous ai dit je suis un tyran).

Maisonobjet167

Donc après Aerosmith et le château Disney maintenant on file dans la maison des poupées. Là on arrête de chercher toute logique, on passe du hall 7 au hall 4. Donc on traverse la moitié du salon (10 grosses minutes de marche tout de même). Et hop on commence la balade aux pays des poupées, enfin du hall le plus impressionnant du salon. Ils construisent des MAISONS dans le salon. Je vous jure, il y a des bâtiments immenses 5 fois plus grands que mon cagibi et très probablement bien mieux isolé aussi. Ils montent ces structures de folie le jour d’avant et démontent à la fin de salon (si je te jure Sylvain ça ne reste pas ). Ce hall est vraiment chouette pour prendre conscience des tendances à venir. On trouve les grandes marques de décoration qui font des vitrines inspirationnelles. Du coup, je crois que le marin va faire son grand retour dans l’univers de la déco(et du textile aussi finalement), le tropical se porte toujours aussi bien. Le marbre laisse place aux minéraux et les couleurs vives ne comptent pas se laisser écraser par le noir(owiiii). C’est justement l’une des raisons qui me pousse à faire le salon : voir où les grandes tendances nous emportent prochainement. Après les grandes maisons, Vanessa m’a proposé d’aller jusqu’au hall 1. J’avoue d’habitude mes jambes me lâchent avant d’y arriver mais comme j’ai fait le salon sur 3 jours(en fait j’ai fait 3 fois la même journée…) j’ai réussi à aller jusque là bas. Le hall Eclectic est vraiment sympa, c’est presque dommage de ne pas l’avoir fait jusque là. (merciii Vanessa et ta volonté de trouver certains stands). On a eu l’occasion de revoir la créatrice de la jolie marque Jamini. Elle propose des éléments de décoration directement faits dans son pays d’origine : l’Inde. La nouvelle collection tourne autour du paon et c’est tellement joli ! Elle nous a même parlé en avant première de la prochaine collection, en cours d’élaboration, et OLALALALA ca va être beauuuuuu !

Maisonobjet16

Quatrième étape : la mort subite

A ce moment, on a marché un bon 6 ou 7h avec une ou deux pauses dans la journée. Sur ma journée (ok mes journées) j’ai eu le temps de découvrir la quasi totalité des hall du salon(il y en a 8 tout de même), rencontrer et discuter avec pas mal de créateurs. Mais aussi pensez à de futurs articles. Quand j’ai un coup de cœur, j’ai envie de vous en parler et le salon est l’occasion de programmer une future interview ou une vidéo. Pour cette année, j’ai deux vidéos de prévu, enfin une nouvelle et une autre qui est un peu plus longue à préparer (allez dans 2 ans je vous la montre…). Alors après 3 jours de marches intensives, 3 jours à discuter, imaginer de futurs articles, préparer quelques vidéos je suis usée. Je pars donc m’écrouler dans le RER pendant 1h, les yeux dans le vide et le cerveau éteint pour aller m’endormir fièrement à 21h dans mon lit sans même penser que je n’ai pas encore mangé aujourd’hui(je vous jure parfois ça m’arrive de ne pas penser à manger. Mais c’est rare !). L’article je l’écrirai plus tard… (donc le lendemain matin après une énorme nuit de sommeil c’est tout de suite plus facile de vous écrire et de retoucher les photos faites sur le salon)

 

Tadammmm vous avez passé une journée sur Maison et Objet avec moi. Et ne me dites pas que vous êtes fatigué juste par la lecture !

instagrammaisonetobjet