Home, Quotidien, Vie de freelance

La télé, le problème de ma vie de freelance

Ma télévision, l'ennemie de mon statut freelance

 

 

Happy mercredi,

Alors, non, non, vous ne rêvez pas ! Aujourd’hui, je vous parle de télévision. L’idée m’est venu, là, maintenant, parce qu’en même temps que je vous écris cet article ma télé est allumée, le son coupé, mais l’image est à quelques mètres de moi et me happe.

Lorsque l’on est freelance, pour beaucoup, on travaille chez soi. Et lorsqu’on est freelance à Paris, on travaille dans son lit parce que dans nos « minis appartements » on n’a pas toujours la place pour mettre une table. Bon ok, j’ai une table dans mon 17m2. C’est un luxe ! J’avoue qu’en fin de journée, j’aime me poser dans mon lit et commencer à écrire. Sauf que, face à mon lit, il y a ma télé. Et elle, c’est mon amie les jours de fatigue, mais aussi mon ennemie. C’est celle qui fait ressortir la Margaux « encore 5 minutes et je m’y mets ». Alors, on est beaucoup à savoir que 5 minutes = 2h en temps télé. J’ai des phases où ma télévision est allumée toute la journée et d’autres où j’en oublie presque l’existence. Le problème de mes périodes « télé » c’est que je regarde n’importe quoi. Je me laisse avoir par des programmes qui ne m’apportent ni détente, ni nouvelles informations, ni même un rire. Et là je perds mon temps. Je suis consciente mais je me sens lourde et épuisée sans l’être. Le problème c’est que je perds un temps fou. En réalité dans ce genre de moment je passe plus temps à imaginer ce que j’aimerais mettre en place, quels projets m’amuseraient plutôt que de le réaliser. Aujourd’hui, j’ai décidé que ma vie de freelance serait à nouveau un objectif. Je veux réussir à être indépendante à plein temps et pour ça je dois revoir mon organisation de travail. De plus en plus, je regarde les programmes qui me plaisent en replay. Je dois avouer que je n’ai pas le souci des séries, je n’en regarde jamais. Même si j’en apprécie une, il suffit que je m’arrête de la regarder 1 semaine pour que l’envie de connaitre la suite me passe. Je suis plutôt une miss reportage: 66 min, Sept à huit et compagnie font mon affaire. J’aime découvrir les vies de gens qui réussissent et me dire que, moi aussi, je peux y arriver. L’avantage du replay, c’est que je ne regarde que ce qui intéresse. Aujourd’hui, c’était un reportage sur un mariage Indien, olalala les couleurs des vêtements sont dingueeeees et des entrepreneurs à Singapour. Après, j’ai allumé ma télévision et là rien à regarder mais j’y suis quand même resté 1h. Le pire c’est que j’étais un peu sur l’ordi et un peu sur mon portable. Autant vous dire que j’ai perdu 1h.

 

Alors après vous avoir raconté ma relation d’amour avec ma télé, je l’éteins et je me concentre sur ma future vie de freelance sans télé. Puis avouez que le replay c’est top, je pense surtout à la chaine Arte. Il y a une quantité dingue de reportages hyper intéressants mais quand j’allume la chaine je ne tombe jamais dessus. Alors merci à l’inventeur du replay !

 

Les indépendants qui passent par ici, est-ce qu’ils vous arrivent de passer un temps infini devant la télé parce que vous travaillez chez vous ?