Entreprenariat, Home, Récit d'entrepreneur

Dans les coulisses de la vie d’entrepreneur : Emile, celui qui ne voulait pas sortir #1

Kwaaaa « Mais ! Mais ! Mais ! Margaux, tu avais déjà écrit un premier épisode sur le lancement de ta première box couture avec Mimi & Cookie ».

Ouiiii mais si vous avez lu mon article « 2019, un bilan agité », vous, vous savez que l’article a disparu grâce à gros con*** et autant je pense réécrire certains articles, autant celui là, je n’ai plus le courage. J’avoue avoir été bien bien découragée par cette histoire. Et justement c’est un peu le sujet du jour.

Si vous débarquez ici, je vais me représenter très rapidement. Moi, c’est Margaux, depuis plus de 8 ans maintenant j’écris sur ce blog, j’écris aussi sur mon blog de couture Couture Débutant depuis 4 ans. Je travaille dans la mode depuis la fin de mes études de stylisme modélisme en 2012. J’ai très vite été à mon compte en travaillant d’abord en freelance jusqu’au jour où j’ai lancé ma propre marque de patrons de couture Petit Patron. Aujourd’hui, je vis de Petit Patron et Couture Débutant. J’essaie de partager avec vous les coulisses de la vie d’une entrepreneur.

la vie d'entrepreneur : créatrice de patron de couture

Parlons donc du cas Emile. Dimanche 6 janvier, j’ai sorti un nouveau patron de couture chez Petit Patron. Il s’appelle Emile, il est beau et il est en attente depuis une éternité. Initialement, il était prévu pour octobre 2018. Puiiiiis, la vie, enfin la réalité a fait que j’avais trop de travail. Gérer de front les réseaux sociaux de 2 blogs + 1 marque (donc Instagram et Facebook), une chaine Youtube, 3 newsletters, un site de vente, 2 blogs sur lesquels j’écris quasiment chaque semaine piouuuuuu. Petit Patron a fait une belle progression en 2018 et m’a permis de devenir une activité à temps plein. Ce qui signifie aussi que cela demande carrément plus de temps. Du coup, en début 2018, j’ai recruté Florence qui vient m’épauler, en freelance, sur tout ce qui est administratif. Grâce à son efficacité redoutable on a commencé à rattraper le retard que j’avais pris à force d’être sous l’eau.

En juin, c’est Noémie qui est arrivée pour devenir mon bras droit. On a fait les mêmes études, en même temps. On se connait très bien. De son côté, elle a été chef d’atelier chez un créateur de robes de mariée et a travaillé pour de grandes maisons de couture. Elle a un savoir faire que je n’ai pas. A deux, on forme une sacrée équipe. Alors cet été, je l’ai missionnée sur Andrea Pulpeuse, le sweat qui est sorti en septembre de la taille 46 à 56. Pendant ce temps, j’étais sur Emile le sac. Mais j’étais aussi en plein entrainement vélo puisque je devais partir faire mon tour de France ne septembre. Et… je me suis cassée l’orteil, je me suis fait mal à la mâchoire… bref j’ai été bien ralentie.

la vie d'entrepreneur : créatrice de patron de couture

Nous sommes arrivés en octobre, le sac n’était pas prêt. Comme j’ai plusieurs activités en simultané je ne suis pas à 100% sur un patron 1 mois durant. J’écris sur les blogs et je tourne les vidéos, c’est 1/3 de mon temps. En parallèle je travaille sur le projet secret qui ne sort que mois voir années plus tard. Et puis il y a le moins fun : l’administratif qui prend un temps de fou. Du coup pour Emile j’avais doucement et en octobre j’avais fait évolué son volume et ses détails à plusieurs reprises. J’ai mis du temps à le sortir. Parfois, un modèle est précis dans ma tête. Je sais exactement à quoi il devra ressembler. Parfois, comme pour Emile, c’est un peu le flou. Je savais que je voulais un grand sac pratique dans lequel on puisse emporter beaucoup de choses. Je ne voulais pas pour autant le sac de voyage. Enfin, si, à la base, mais je me suis aussi dit qu’il fallait quelque chose de très solide et j’avais trop d’idées pour un seul modèle. Il m’a fallu 2 mois pour lui trouver son volume définitif et ses finitions. Il a été l’un des patrons les plus long à finaliser.

En novembre, j’en étais à la phase finale : créer le pas à pas et l’envoyer en test. Un patron passe par énormément d’étapes. Au début, on dessine le modèle, on crée les premières versions tissu pour voir ce que ça donne. Ensuite, il faut penser les détails et c’est une étape longue. Petit Patron est spécialisé dans le niveau débutant. Alors, certes, on propose plus que du débutant maintenant, mais on essaie de faire toujours le plus simple possible. Une fois qu’on est sûr, on le coud plusieurs fois puis on crée le pas à pas, il faut préparer chaque étape en photo et en texte. Il faut monter les fichiers, relire et envoyer en test. On a une équipe de testeurs qui savent comment regarder et juger le patron. Même ça ce n’est pas simple, il faut trier les commentaires utiles de ceux qui ne le sont pas. Il faut ensuite corriger le patron et là il part chez les influenceurs qui ont l’occasion de le coudre en avant première. C’est la phase de communication.

la vie d'entrepreneur : créatrice de patron de couture

Nous étions donc enfin prêtes fin novembre et là… le site plante. C’était monsieur connard qui jouait avec nos nerfs. On a fermé le site pour être sûr qu’il ne fasse pas de dégâts importants. Pendant 4 jours, on a vérifié que le site se portait bien. Il n’y a rien eu de grave c’était juste le bordel, un peu comme une chambre d’adolescent après 2 mois de vacances d’été. On a pris le temps de ranger et on a ré-ouvert le site. Le jour où le patron Emile devait sortir, j’ai décidé de ne pas le sortir. Je n’avais pas eu le temps de faire la communication, j’étais épuisée par cette semaine à gérer le site et j’avais besoin d’être sûre qu’on avait bien tout remis en forme.

Il a fallu dans la nuit de samedi à dimanche faire un mail à tous nos influenceurs pour qu’ils ne révèlent pas le patron alors qu’il n’est pas sorti. Puis choisir une nouvelle date de sortie. A ce moment nous pensions de plus en plus à sortir les doudous en patron avec Charlotte. Nous avons donc décidé de décaler de 6 semaines la sortie de Emile et se concentrer sur les doudous. De mon côté, en plus, je partais en voyage… c’est depuis la Martinique que j’ai lancé François-Maurice & Iris-Clémentine. Un nouveau challenge aussi !

Voir la vidéo

Emile est donc resté en pause très longtemps jusqu’à ce que je sois assez fière de lui pour vous le présenter. Il devient donc officiellement le premier patron 2019 là où il aurait du être le dernier de l’année 2018. Parfois, accepter de décaler une sortie fait du bien. Un lancement c’est hyper important alors je suis contente de ne pas avoir voulu le sortir à tout prix. Ça aurait été étrange de sortir 2 patrons l’un après l’autre en 1 semaine alors qu’il n’y en avait pas eu depuis des mois. L’avantage c’est que j’ai  apprécié de commencer la communication sur le patron. Je n’avais pas 1000 choses à gérer en même temps pour Emile car quasiment tout était prêt depuis des semaines. Et le lancement s’est fait tout en douceur. Maintenant je file, 2019 est très chargé. L’arrivée de Noémie permet de prévoir carrément plus de patrons alors on enchaîne avec une sortie dans 1 mois pile.

A très vite !